Copex : série S-Wing

Dernière arrivée dans la gamme des presses cisailles Copex, la série S-Wing (S pour Static et Wing pour volets) annonce, selon le constructeur breton, "10 à 20% de gain de temps sur les cycles de travail".

Des machines stationnaires et polyvalentes qui se déclinent sur trois unités de respectivement 650, 900 et 1.000 tonnes de force de coupe. Elles se distinguent notamment par leur caisse renforcée (6,5 m, 7 m, 8 m) adaptée au traitement des ferrailles légères à mi-lourdes, dont les volets présentes une puissance importante sur la matière (700 t pour chaque volet pour la S-Wing 1.000 t) permettant une fermeture rapide de la caisse sans forcer. "Les deux volets possèdent une surcourse de 10° permettant de réduire les frottements et l’usure, mais surtout de faciliter la fermeture de la caisse lors de passage de ferrailles encombrantes", détaille Copex, avant de signaler la protection des vérins des volets contre les éventuelles chutes de ferrailles. Le pousseur, qui repose sur des tôles d’usure rainurées sur le fond de caisse, est lui aussi équipé d’une jupe sur l’intégralité de sa course, ce qui le protège contre le risque de rayure lié au retour de ferrailles.

Les presses cisailles S-Wing bénéficient aussi de la fiabilité du guidage rallongé du coulisseau et d’une nouvelle conception de l’hydraulique et des automatismes. "Ainsi, les mouvements de la cisaille et du presseur sont activés simultanément, ce qui élimine les temps improductifs de la machine et offre 10 à 20% de gain de temps sur les cycles de travail, avec autant de bénéfice pour la production", illustre le constructeur. A cet égard, afin d’augmenter la production en chargeant la ferraille en temps masqué, Copex propose d’équiper la S-Wing d’une benne de chargement. Il insiste aussi sur la facilité d’implantation de la machine par un génie civil simple et économique, avec la possibilité de choisir le sens de caisse (à la commande).

Intégrée dès la conception des machines, la facilité de maintenance améliore elle aussi les conditions d’exploitation. De ce fait, la tête de coupe et la caisse de compression sont équipées d’une lubrification automatique intégrale. Par ailleurs, les presses cisailles S-Wing bénéficient d’un contrôle dynamique du niveau d’huile, ce qui permet d’éviter une perte d’huile importante et tout risque de pollution.

Idem pour le remplacement des lames : Copex a conçu une plateforme et un outillage spécifique qui permet de réaliser l’opération en toute sécurité avec 2 opérateurs en 2 heures de temps et sans nécessité de porter les lames. Enfin, le constructeur propose un conteneur insonorisé pour abriter la centrale hydraulique, l’armoire électrique, voire l’aéroréfrigérant qui se trouve ainsi protégé contre les chutes éventuelles de ferraille.

La maintenance, les prévisions d’entretien ainsi que tous les paramètres de fonctionnement des presses cisailles S-Wing sont accessibles via un écran tactile qui permet de visualiser en temps réel l’état des capteurs et des actionneurs. L’opérateur y dispose des informations sur l’état de chaque mouvement et il peut également accéder aisément aux paramètres de production et procéder au diagnostic des pannes. De surcroît, via un modem, les S-Wing bénéficient des services de télé-maintenance permettant de contrôler et modifier les entrées-sorties, de visualiser voire modifier les paramètres d’un cycle pendant le fonctionnement de la machine.