Screenpod : un bac de flottaison compact

Constructeur irlandais de solutions compactes pour le tri et le recyclage, Screenpod étend son offre avec le séparateur par flottaison FS1400 Hydra.

"Une machine destinée à la séparation densimétrique des produits. Les matériaux entrants - béton concassé, gravats, refus de compostage… -, criblés au préalable, sont alimentés par un convoyeur. Les déchets légers - bois, plastique, polystyrène… - flottent à la surface du bac et sont évacués par un convoyeur muni de brosses et de racleurs. Les matériaux lourds coulent au fond du bac et sont évacués par une bande à chevron vers une vis sans fin", note Angélique Zévaco, dont la société Z’Mat distribue Screenpod sur le nord de la France, en complément de la société Medimat qui couvre le sud du pays.

La machine est proposée avec ou sans pré crible (crible vibrant de 2,10 m x 1,20 m) pour retirer les fines et avec ou sans aspirateur à déchets légers (Airvac) pour permettre de retirer les déchets dits "ultra légers" avant flottaison. "Au contact de l’eau, les fines ou enrobage présents sur les matériaux alimentés se délayent. A terme, ces fines se transforment en boue et viennent tapisser le fond du bac. C’est pourquoi, l’usine a ajouté une vis sans fin derrière le tambour de pied du convoyeur immergé, qui permet d’extraire cette boue. Cela évite de bloquer le tambour de pied et de devoir vidanger et nettoyer quotidiennement le bac", reprend Angélique Zévaco tout en précisant que la vitesse des bandes est réglable, tout comme celle de la vis. Le FS1400 Hydra dispose d’un bac d’environ 4 m³ dont le niveau d’eau est contrôlé par une vanne à flotteur. Deux portes d’accès (à l’arrière et sur le côté) s’ouvrent pour nettoyer facilement la machine. L’ensemble présente des dimensions de transport de 6,65 m x 3,24 m x 2,66 m pour un poids de 6,5 t (4,10 m de long et 8,2 t pour la machine avec crible).

Dans la même rubrique