Déchets d'emballages : Léko... en face d'Eco...

Le 26/10/2016 à 22:49  
Déchets d'emballages : Léko... en face d'Eco...
déchets d'emballages Après avoir annoncé le souhait de mettre en place une alternative à l'éco-organisme historique, et après quasi 18 mois de travaux pour construire et finaliser le projet, les équipes de NEO 2017 annoncent la naissance de Léko-organisme, futur candidat officiel à l'agrément de la filière emballages pour la période 2018-2022....
 
 Un an et demi de travail ou presque ont été nécessaires pour parvenir au résultat annoncé ce jour par les équipes de Néo 2017, pilotées par Valorie : l'officialisation de la création de Léko, futur candidat à l’agrément de la filière emballages...

 Il faudra donc compter désormais avec un nouvel acteur, qui sera présidé par Steve Lawson, directeur financier du groupe Cérélia (industriel agro-alimentaire), sur ce segment qu'est la REP : les membres fondateurs (Valorie, La Toque Angevine, Group'Hygiène, France Emballage, Ficime, Cerelia et Adepale) confirment ainsi leur volonté d'ouvrir le marché à la concurrence "pour recycler plus et recycler mieux".
"Léko, est le fruit d’une volonté collective, celle de redynamiser la REP Emballages vers plus de simplicité, de transparence, d’innovation et de collaboration entre les acteurs pour faire du prochain agrément 2018-2022 celui d’une efficacité retrouvée pour une REP dont les résultats plafonnent à 67%", indiquent les concepteurs de ce nouvel éco-organisme .
Société de droit français , elle assumera comme ses confrères éco-organisés, une mission d’intérêt général à but non lucratif, dans le respect des principes fondamentaux du Code de l’environnement et en réponse au cahier des charges des pouvoirs publics.

 Dès lors que le nouvel arrivant serait agréé par ces derniers, il bousculerait le jeu, jusque là monopolistique : en tout cas, il indique d'ores et déjà qu'il souhaite apporter "les bienfaits de l’émulation permise par le pluralisme" et qu'il entend "mettre en oeuvre une approche nouvelle et innovante dans la relation de l’éco-organisme avec ses partenaires", tout en gardant à l'esprit que les "défis sont nombreux", à commencer par l'objectif des 75% de taux de recyclage à court terme...

 Basé à Paris, Léko(organisme) est détenu par des metteurs en marchés, des organisations professionnelles, ainsi que des experts du recyclage, ce qui correspond à un soutien effectif de 650 entreprises (soit un total cumulé de 135 millions d’euros d’équivalent éco-contributions emballages, soit environ 20% du marché).
"Léko concrétise une démarche participative initiée en 2015, qui a permis aux équipes et membres fondateurs d’écouter et d’échanger pour co-construire un projet commun ; il s'agit là d'une formidable opportunité pour dynamiser la REP Emballages en France que je suis fier de présider. Ce collectif d’acteurs engagés, mobilisés aura à coeur de travailler avec toutes les parties prenantes dans le but que nous partageons tous, recycler plus et recycler mieux ! ", a indiqué Steve Lawson, qui confirme par ailleurs que simplicité, transparence et partenariat seront les trois piliers de l’approche du nouvel éco-organisme.
"Travailler ensemble est une exigence pour une REP efficace : il s'agira d'accompagner tous les acteurs pour optimiser la chaîne de l’emballage, de l’écoconception au recyclage. Nous allons ouvrir une nouvelle page de la REP Emballages en France"... Il reste du chemin à parcourir (l'obtention de l'agrément), même si l'annonce de ce jour est d'importance : pour l'heure, le cahier des charges de la filière n’est toujours pas officiellement publié... Mais ça ne saurait plus trop tarder.

Send this to a friend