Déchets : une 'politique' qui fait grincer

Le 22/06/2020 à 23:01  
Crédits Photo : Sylvia Baron

De nouvelles tensions se dessinent entre le gouvernement et les associations de collectivités locales dont l'un des axes de travail est la gestion des déchets, les REP y occupant une place centrale. Concernées au premier chef, elles n'apprécient guère d'être écartées des nouvelles instances de concertation qui visent la construction de l'avenir.

Pendant l’élaboration de la Loi entérinée le 10 février 2020, relative à la lutte contre le gaspillage et à l’éco­nomie circulaire (AGEC), le Cercle National du Recyclage, notamment, a bien évidemment défendu la parole de ses adhérents (on se demande comment il pourrait en être autrement), tout comme l'association Amorce ; elles se sont farouchement opposées à la mise en place de la consigne en développant des arguments étayés et chiffrés ce qui a valu aux débats d'être très tendus. La secrétaire d'Etat Brune Poirson serait même allée jusqu'à assimiler les associations représentant les collectivités locales à des lobbies sous la coupe d'entreprises privées en invoquant leur gouvernance.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique