Corse : le projet du centre d'enfouissement de Giuncaggio en suspens

Le 16/09/2021 à 15:36  

Afin de protéger les eaux de fleuve, le collectif de riverains Tavignanu Vivu a décidé de rédiger une déclaration symbolique des droits du cours d'eau, en collaboration avec Umani et Terres de liens Corsica-Terra di u Cumunu. Une mesure qui met un frein à la concrétisation de ce projet. 

Porté par la société Oriente Environnement, ce projet d'enfouissement de déchets - qui pourrait être construit dans un méandre du fleuve Tavignanu - a pour objectif de désengorger les deux sites d’enfouissement de déchets ménagers (à Viggianello et Prunelli-di-Fiumorbo), régulièrement saturés. Il pourrait accueillir ir 80 000 tonnes de déchets ménagers par an et 120 000 tonnes de déchets amiantifères en provenance des chantiers de la région bastiaise. Les déchets amiantifères générés par l’intense activité de construction, n'ont quant à eux, pas d'exutoire local. Cependant, ce projet avait été rejeté par le préfet de Haute-Corse en novembre 2016, à la suite d'une enquête publique. En effet, elle avait fait ressurgir des avis défavorables du commissaire enquêteur et de la Collectivité de Corse. Oriente Environnement avait ensuite fait appel et, en octobre 2019, le tribunal administratif de Bastia avait annulé la décision préfectorale. Elle aurait été prise « sur un motif qui n’est pas de nature à justifier ce refus ». 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique