Obsolescence programmée : nouvelle étape pour l'association HOP

Le 17/09/2021 à 9:56  

Le Ministère de la Transition Écologique vient d’accorder l’agrément d’association de protection de l’environnement dans le cadre national à l'association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée). Cette dernière se félicite de cette décision.

Outre une participation accrue à l'élaboration des politiques d'environnement et de développement durable, HOP pourra désormais intenter des actions devant les juridictions administratives, se constituer partie civile pour des faits causant un préjudice aux intérêts collectifs qu'elle défend, ou encore mener des actions de groupe.

Pour l’association, forte d’une communauté d’environ 60.000 personnes, plus de 600 adhérents, une équipe permanente de 5 personnes et des bénévoles, c’est une nouvelle étape. L’agrément l’aidera à peser plus fort encore dans le débat public et à mieux accompagner les consommateurs dans la défense de leurs droits.

"Cet agrément est le résultat de 6 ans de travail pour protéger l’environnement et d’une mobilisation citoyenne sans précédent en faveur de l’allongement de la durée de vie des produits", se réjouit Laetitia Vasseur, Co-fondatrice et Déléguée Générale de l'association.

A son actif, HOP a réussi à imposer une amende de 25 M€ d’amende à Apple pour pratique commerciale trompeuse, obtenu de nouveaux indices de réparabilité et de durabilité obligatoires ainsi qu’un fonds pour la réparation, impulsé un Club de plus de 25 entreprises engagées dans la durabilité, publié 9 rapports ou encore sensibilisé des milliers de personnes lors de conférences ou évènements.

"La reconnaissance institutionnelle de HOP est aussi le signe d’une prise de conscience globale des enjeux de la durabilité des produits et de l’obsolescence programmée", conclut l'association.

A lire également : Obsolescence culturelle : une plainte de HOP jugée fondée par le JDP.

Dans la même rubrique