REP bateaux : la Bretagne, porte-drapeau de la filière

Le 16/03/2020 à 18:22  
déconstruction déchets bateaux

L’APER poursuit le déploiement de la filière de déconstruction des bateaux de plaisance, via un maillage territorial fort. Objectif : permettre à chaque plaisancier d’accéder à un centre agréé à moins de 100 km de son activité. Le réseau compte désormais 22 centres de déconstruction opérationnels en France. D'ici fin 2020, ce nombre devrait se situer entre 35 à 40. Parmi les territoires les plus actifs, la région Bretagne fait figure de pionnière.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique