Guyane : quand la biomasse stabilise le réseau non interconnecté

Le 01/02/2021 à 22:32  

Financée à l'aide d'une enveloppe de 75 millions d’euros, la centrale biomasse de cacao construite en Guyane par Voltalia, a produit ses premiers kilowattheures en fin d'année 2020.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique