UpCycle accompagne MeGo pour le compostage du tabac des mégots de cigarettes

Le 15/04/2021 à 18:37  
mégots cigarettes

Pour recycler le tabac issu des mégots de cigarettes qu’elle récupère, la jeune entreprise MeGo fait appel à la technologie de compostage électromécanique d’UpCycle.

Un partenariat qui va permettre de lancer des recherches communes pour vérifier si les particules toxiques du tabac sont éliminées en totalité ou partiellement pendant le processus de compostage. "Ces tests vont aussi permettre de mettre au point une recette optimale de transformation de la matière", ajoute UpCycle. Pour récupérer les mégots, MeGo équipe les entreprises et les collectivités de cendriers. Les mégots ainsi collectés sont massifiés et recyclés en Bretagne, dans une usine qui transforme les filtres en une matière 100% acétate de cellulose, recyclable, résistante aux chocs et au feu. C’est donc sur le recyclage du tabac issu de ces mégots que se concentrent MeGo et UpCycle : "C’est une matière 'naturelle' dont on peut supposer une biodégradabilité facile", expliquent les partenaires. "Sauf que le tabac de mégots contient toute une liste de produits toxiques : nicotine, arsenic, phénol, menthol, phytol, acide n-hexadecanoic, cannabinol, cholestérol et ses dérivés squaléne, le néophytadiène…"

Avec son composteur électromécanique UpCycle D70, MeGo vise le compostage de 2 tonnes de tabac en 2021.

Approche industrielle

Des premiers tests menés par MeGo ont montré que le compostage du tabac permet de dégrader une grande partie des produits toxiques, notamment la nicotine, le menthol et le phénol. "Cependant, ces premières recherches ont été effectuées dans de simples composteurs, avec une montée en température de 46°C maximum et un processus de plus de 50 jours pas toujours stable et réplicable", reprend UpCycle. "Notre composteur électromécanique devrait permettre de développer une approche industrielle de ce processus". MeGo a donc installé début 2021 un composteur électromécanique UpCycle D70 et vise dans un premier temps le compostage de deux tonnes de tabac. "Nous allons accompagner MeGo pour trouver la meilleure recette - mélange tabac, biodéchets, structurant - et les conditions optimales de température, durée de décomposition, temps de séjour, pour obtenir un compost de qualité, si possible normé NFU 44-051", détaille Grégoire Bleu, co-fondateur d’UpCycle.

H. Y.

A lire également : Avec Fabtech Industries, UpCycle vise l'industrialisation de ses composteurs.

Dans la même rubrique