Pollution microplastique : les poissons trinquent...

Le 31/08/2021 à 15:14  

INRAE, l’Ifremer, et les universités de Bordeaux et d'Orebrö (Suède) ont étudié la toxicité chronique des microplastiques sur les fonctions biologiques essentielles des poissons. Publiés dans la revue Journal of Hazardous Materials du 5 août 2021, les résultats mettent en évidence des défauts de croissance et de reproduction lors d’une exposition à long terme. L'intensité des effets observés varie par ailleurs en fonction de plusieurs variables : type de microparticule, présence ou non de polluants organiques, durée d'exposition.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique